Comment démarrer une démarche FinOps ?

Démarrer une démarche FinOps ne nécessite pas forcément d’y consacrer énormément de moyens, cela demande en revanche de l’implication et du suivi. A minima, il faut désigner un responsable, qui aura pour tâche d’animer le processus, de faire le lien entre les 3 grandes familles d’acteurs ayant un intérêt à optimiser l’usage du Cloud : les dirigeants de l’entreprise (ou des départements concernés), les équipes IT et les équipes finances.

Trois catégories d’acteurs à impliquer

Il est primordial d'impliquer ces 3 familles d’acteurs : décideurs, IT et finances ont tout intérêt à œuvrer ensemble pour que le Cloud soit un vecteur de création de valeur et non un simple centre de coûts. Les décideurs business car ce sont eux qui établissent les décisions stratégiques qui entraîneront les investissements IT, les architectes Cloud et équipes DevOps qui devront établir les meilleures stratégies techniques pour répondre aux besoins métiers et les financiers et contrôleurs de gestion pour suivre au plus près les coûts et si possibles les anticiper. Ces 3 catégories d’acteurs doivent donc s’approprier la démarche, en s’appuyant sur les talents de communication et de gestion du changement du responsable FinOps.

Désigner un responsable FinOps

Même si le FinOps est l’affaire de tous, la démarche, pour être efficace et suivie sur le long terme, doit être entre les mains d’un individu ou d’une équipe centralisée. Il s’agira de gens ayant une connaissance préalable des sujets concernés, qui pourront être formés plus précisément sur certains aspects (le contrôle de gestion pour un ingénieur, ou inversement les concepts du Cloud pour un contrôleur de gestion, par exemple). La Fondation FinOps délivre des formations ainsi que des certifications pour la pratique du FinOps.

Etablir un vocabulaire FinOps commun

Le responsable FinOps devra travailler avec l’ensemble de ces interlocuteurs pour définir un vocabulaire commun et mettre en place les premiers éléments d’information et de communication. Ce n’est en effet qu’en s’accordant sur ce glossaire FinOps que les différents intervenants pourront échanger.

Chacun doit comprendre un certain nombre de termes (réservations, usage couvrable ou couvert, etc.) et tous doivent s’entendre sur des notions comme l’amortissement des coûts ou les coûts pleinement chargés (fully loaded costs) pour comprendre les tableaux de bord analysant les dépenses IT et prendre les bonnes décisions.

Liens intéressants :