Les plateformes cloud vont devenir des commodités

Kubernetes s’est imposé comme la plate-forme de choix pour le déploiement d’applications natives du cloud. Il émerge comme un système d’exploitation (pas dans le sens classique, mais du fait qu’il fournit de nombreuses fonctionnalités qui sont critiques pour l’exécution d’une application native cloud) :

Haute Disponibilité : Kubernetes de démarrer automatiquement une autre instance si une instance plante Performance : les services fonctionnent derrière un répartiteur de charge (load balancer), ce qui permet de scaler chaque service individuellement. Rolling Upgrade : mise à niveau de chaque service indépendamment les uns des autres, il est aussi possible de faire des rollbacks. Couplage lache : par l’intermédiaire d’un DNS interne les services n’ont pas de liens fixes en eux Portabilité : Grâce aux conteneurs et à la disponibilité de nombreuses plates-formes ‘Kubernetes-as-a-Service’, les applications basées sur Kubernetes sont portables dans tout environnement ou fournisseur d’infrastructure compatible.

Les avantages de cette approche native au cloud incluent un déploiement plus simple, une scalabité plus souple et des mises à jour en temps réel. C’est pourquoi Kubernetes est le standard de facto pour les fournisseurs de logiciels cloud.

Mais pour tirer pleinement parti de cette puissance une application doit être conçue avec une approche cloud native en tête. Il faut :

Et tout cela avant même d’avoir écrit une seule ligne de code !

Liens Intéressants